Rechercher les cas d'OBSERVATION

DOULLENS (80) 19.10.1954

Observé le : 19-10-1954
Région : Picardie
Département : Somme
Classe : D1
Résumé : DOULLENS (80) 19.10.1954. Observations des évolutions d'un phénomène lumineux de couleur dans le ciel avant disparition : phénomène non identifié.
Description : Le mardi 19 octobre 1954 entre 1h30 et 1h40 plusieurs militaires (dont un 2e classe, un caporal-chef et un sergent) d'une station radar de Doullens (le radar ne fonctionne pas ce soir-là) observent par une nuit sombre un phénomène aérien inhabituel situé sous une couche nuageuse continue de stratocumulus (base estimée à 1000 m). L'observation présente 3 phases :
Phase 1 : le phénomène lumineux de couleur verte apparait à 1h34 au-dessus d'une ferme à L'Est NE (direction Mondicourt) sortant des nuages selon un angle de 45° avec la verticale puis se déplace horizontalement vers l'Est à une hauteur de 45° sur 90° (texte) ou 120° (plan) en une demi-seconde, sans bruit, en changeant de couleur (vert à orange puis rouge terne). Cette phase n'est apparemment vue que par la sentinelle dans sa guérite située sur le terre-plein devant la station radar.
Phase 2 : le phénomène s'arrête net au-dessus de La Bellevue (direction Est) à une hauteur angulaire de 60°(hauteur estimée à 800 m). Ce stationnement dure 2 (sergent) à 3 (2e classe) minutes ce qui permet à la sentinelle de prévenir ses supérieurs. L'objet se détache nettement sur la couche de nuages avec une taille angulaire d'environ 1°. Pour le sergent il a une forme de disque dont on voit la face inférieure mais dessine une ellipse inclinée de 25-30° sur l'horizontale. Il émet une lumière qui change de couleur toutes les 5 secondes environ : « blafarde verte » passant à l'orangé puis au jaune (sergent) en gardant un fond verdâtre (2e classe). Il oscille (sergent) ou se déplace horizontalement et verticalement (2e classe).
Phase 3 : le phénomène se déplace en sens inverse de son arrivée à grande vitesse et disparait dans les nuages durant 30 secondes, réapparait quelques secondes (sergent) ou 2 mn (2e classe) puis disparait.
La lune, dans ce ciel nuageux, est à l'Est (azimut 84°) et pourrait être une source de méprise : elle se trouve dans la direction d'observation donnée par les témoins (NE). De plus elle était ce soir là très proche de Jupiter (écart de 2,5°environ) qui était particulièrement brillante (magnitude -1,78). En outre les témoins ne mentionnent pas la Lune dans leur champ de vision. Cependant les changements de couleur et les déplacements perçus sont difficiles à expliquer pour cette hypothèse.
Le vol d'un avion ne paraît pas compatible avec l'arrêt de plusieurs minutes à taille angulaire constante.
On peut envisager aussi un hélicoptère, les variations de couleurs seraient dûes à l'alternance de la visibilité des feux de position gauche et droite (rouge et vert). Par contre les vitesses très rapides constatées correspondent mal à cette hypothèse. Si l'altitude de 800 m (déduite du plafond nuageux estimé à 1000 m) est correcte la distance du phénomène durant la phase 2 est de l'ordre du km et sa taille de 15-20 m (1°).
Ce cas de consistance moyenne, bien étrange quoique lointain est classé D1 : phénomène non identifié étrange.
Compte-rendu : carte.pdf
retour

Archives csv de l'ensemble des cas et témoignages publiés sur le site du GEIPAN

 

Ces archives sont des fichiers au format csv qui peuvent être importés dans des systèmes de gestion de base de données ou dans des tableurs.

Elle ne comprennent que les données descriptives des cas et des témoignages, les documents associés restent téléchargeables sur la page des cas. Par souci d'anonymat, les coordonnées géographiques fournies sont celles du centre ville de la commune d'OBSERVATION pour les cas récents (après mars 2008), et celle de la gendarmerie de dépôt du procès verbal d'OBSERVATION pour les cas anciens.

Base de données des cas

Base de données des témoignages