Rechercher les cas d'OBSERVATION

FAUVILLE (27) 23.04.1978

Observé le : 23-04-1978
Région : Haute Normandie
Département : Eure
Classe : D1
Résumé : FAUVILLE (27) 23.04.1978. Observation d'un point rouge dans le ciel en déplacement et faible écho radar de 7 minutes : phénomène non identifié moyennement étrange.
Description : Le dimanche 23 avril 1978 entre 20h35 TU et 20h51 TU, suite à un appel téléphonique, un officier de permanence opérationnelle sur la base aérienne 105 d'Evreux (27) observe un point lumineux de couleur rouge à une hauteur comprise entre 10° et 15° : sa position est estimée dans le 300 de la base d'Evreux. Le personnel de la vigie observe également le phénomène dont l'intensité lumineuse décroit. L'officier sollicite l'aide du radar qui relève à 20h44 TU un écho dans le 300 de la station à une distance de 18 nautiques et un déplacement vers le 330 à une vitesse estimée de 30 à 40 nuds. 20h51 TU marque la fin des observations visuelles et l'arrêt du radar.
L'officier rédige son rapport le lendemain 24 avril 1978. Le rapport d'observation radar indique la date du 24 comme date d'observation mais cette erreur semble dûe à une erreur de frappe, ce qui permet à priori de valider la simultanéité de l'observation visuelle et de la trace radar dont nous n'avons pas malheureusement l'enregistrement et dont il faut noter la très faible intensité (1/5) mais d'une durée longue (7 minutes).
Un seul témoignage est recueilli. L'enquête GEPAN rejette les hypothèses hélicoptère et ballon.
Il est étonnant que la planète Vénus très visible ce soir-là dans une position proche (azimut 296° à 299°et élévation à 4° à 1,5°) n'ait pas été mentionnée par l'officier. Néanmoins comme la position du PAN est notablement différente (azimut de 300° à 330° et élévation 10° à 15°) la méprise avec Vénus parait extrêmement peu probable.
La mesure radar d'intensité faible et non confirmée par l'autre radar de Cinq-Mars-La-Pile doit être considérée avec circonspection. On ne peut pas exclure un faux écho (par exemple réflexion secondaire).
Le GEIPAN classe ce cas en D1 : le phénomène est moyennement étrange, lointain mais le témoignage est d'une bonne consistance.
Compte-rendu : compte rendu enquete-R.pdf
retour

Archives csv de l'ensemble des cas et témoignages publiés sur le site du GEIPAN

 

Ces archives sont des fichiers au format csv qui peuvent être importés dans des systèmes de gestion de base de données ou dans des tableurs.

Elle ne comprennent que les données descriptives des cas et des témoignages, les documents associés restent téléchargeables sur la page des cas. Par souci d'anonymat, les coordonnées géographiques fournies sont celles du centre ville de la commune d'OBSERVATION pour les cas récents (après mars 2008), et celle de la gendarmerie de dépôt du procès verbal d'OBSERVATION pour les cas anciens.

Base de données des cas

Base de données des témoignages